Soirées Cocooning

 

Parce qu’il n’est pas rare de mener une vie de dingue et de ne plus savoir où donner de la tête entre le travail, la maison et les enfants, j’ai choisi de proposer régulièrement des soirées « cocooning ».

Le but de ces soirées : un moment pour soi, enfin !

Entre copines ou non, avec thé et petits gâteaux maison, musique douce et lumières tamisées on apprend à se détendre et à avoir confiance dans sa capacité à lâcher prise.

Je propose différentes techniques et exercices durant 2h30. On échange, on papote et on se détend !!

 

Le planning est à venir pour 2019, alors restez connectés !!

Partage sur les réseaux sociaux :

Interventions à la Maison des Cadres d’Indre et Loire

Mon ancienne activité de Consultante en évolution professionnelle m’a permis de pouvoir accompagner des personnes en transition de carrière pendant 6 ans. Dans ce cadre j’ai, grâce à mes compétences en tant que psychologue, pu permettre à des personnes de redéfinir leur projet professionnel tout en travaillant les freins psychologiques liés au changement de vie professionnelle.

Forte de plus de 500 personnes accompagnées en 6 ans, j’ai souhaité capitaliser ce savoir-faire et offrir mes services à titre associatif.

J’ai donc proposé à la Maison des Cadres d’Indre et Loire un atelier sur les freins psychologiques à la reprise d’emploi. Cet atelier permet aux personnes en repositionnement de faire le point sur ce qui peut les bloquer en termes de recherche d’emploi et de définition de leur projet professionnel.

Nous travaillons les situations problématiques et concevons une grille d’analyse sur ce qui est cause de frein et ce qui est conséquence du ou des freins identifiés.

Bien évidemment, ce n’est qu’une première étape dans un cheminement qui peut se continuer en individuel et qui permet à chacun de mettre en évidence des stratégies pour écarter ses freins.

Pour plus d’information sur l’accompagnement à la transition de carrière, contactez-moi. 😉

Pour plus d’information sur le formidable travail effectué par les personnes de la Maison des Cadres d’Indre et Loire : MDCIL

Partage sur les réseaux sociaux :

Gérer ses émotions – part 1

Ah ! En voilà un thème on ne peut plus commun, j’en ai bien conscience. Toutefois, ce n’est pas si évident que cela. Pourquoi ? Parce que bien souvent, il y a confusion des genres entre gérer et contrôler.

Mais avant toute chose et au-delà des principes biologiques qui nous régissent, une émotion qu’est-ce que c’est ?

Bien évidemment, vous trouverez toute une panoplie de définitions. Pour ma part et pour expliquer par la suite les méthodes que j’emploie et que j’apprends aux personnes que je reçois, j’utilise souvent la métaphore du barrage hydraulique pour expliquer ce qu’est et comment fonctionne une émotion.

Imaginez un ruisseau qui coule tranquillement, ce ruisseau c’est l’émotion. Imaginez maintenant que sur ce ruisseau vous construisiez un petit barrage, juste quelques pierres et des rondins de bois, rien de trop élaboré dans un premier temps. Que se passe-t-il ? L’eau va s’accumuler derrière ce petit barrage, on est d’accord et si vous ne faites rien le barrage sera submergé et tout sera inondé. Du coup pour éviter cette catastrophe vous consolidez le barrage avec des sacs de sables et vous le rehaussez. Que se passe-t-il alors, l’eau continue à s’accumuler et à faire pression sur votre barrage et menace toujours de le détruire. Naturellement, vous allez continuer à consolider le tout et vous allez ériger un vrai barrage en dur, avec béton et armatures métalliques. C’est bien, c’est joli, ça tient bien et plus rien ne filtre. Oui mais…parce qu’il y a toujours un mais, de l’autre côté du barrage c’est tout inondé, et ça continue de menacer de tout faire s’effondrer.

Prenez juste un temps pour mesurer les efforts et l’énergie qu’il vous a fallu et qu’il vous faut encore pour maintenir ce barrage en état ?

Ce fonctionnement est malheureusement naturel et très fréquent. Pourquoi ? Parce que socialement on ne nous a pas appris à exprimer correctement nos émotions.

Que dit-on aux enfants : « arrête de pleurer, les colères ce n’est pas bien, ne ris pas trop fort … »

Comment vous lez-vous qu’adulte nous soyons au clair avec elles ? D’autant plus qu’à l’âge adulte, nous confondons gestion des émotions et contrôle des émotions.

Gérer une émotion, ce n’est pas la contrôler, regardez ce que cela donne quand on est dans le contrôle, ça ne vous fatigue pas vous toute cette énergie dépensée à ne pas exprimer vos émotions, à lutter contre elles ?

N’y aurait-il pas un autre moyen pour éviter que le barrage craque et ne fasse trop de dégâts ?

Réfléchissez-y 2 minutes.

 

Allez, je vous aide un peu !

ACCEPTATION ! La première étape quand il s’agit de gérer ses émotions, c’est tout d’abord de les accepter, de les laisser être ce qu’elles sont et rien d’autre : juste des émotions.

J’en vois déjà qui doivent se dire : « ok, mais concrètement on fait comment ? »

Et bien en partant du principe qu’une émotion aussi violente et intense soit-elle n’est pas la réalité. Oh je vous rassure, elle est bien réelle, mais le monde ne se réduit pas à elle.

L’émotion est donc un filtre temporaire (et j’insiste sur le fait que cela ne dure pas) qui colore le monde et en change la perception que vous en avez. Le monde lui, ne change pas.

 

A suivre …

Partage sur les réseaux sociaux :